Nagios, Zabbix VS Solution de supervision SATELLIZ : quelles différences ?

nagios zabbix satellizRécemment exposants sur le salon IT Partners 2013, nous avons pu entretenir de nombreuses conversations avec des prestataires informatiques de proximité, au sujet de leurs propres projets de supervision ou ceux qu’ils mènent pour leurs clients.

Un des sujets les plus discutés, c’est la différence entre la solution logicielle de supervision de SATELLIZ et des logiciels de supervision plus traditionnels du monde libre (et gratuits) tels que Nagios et Zabbix, pour les plus répandus d’entres-eux.

Systématiquement, le besoin exprimé du client final est quasiment toujours le même.

Une demande type…

« J’ai des serveurs chez moi [dans mon entreprise], chez notre hébergeur historique et de plus en plus nous avons des serveurs virtuels chez Amazon [cet acteur du Cloud public revient très souvent dans les conversations]« .

« Il y a quelques années, nous avons installé Nagios chez nous et cela fonctionne très bien, même si cela a été un peu long et compliqué à configurer. Nagios est gratuit, c’est son gros avantage, même s’il nécessite des compétences très pointues pour sa mise en place, compétences que nous avions à l’époque. C’est un peu plus fastidieux aujourd’hui : il faut intervenir sur Nagios régulièrement, à chaque changement sur notre périmètre serveurs, mais nos ingénieurs linux sont occupés à d’autres sujets… ».

« Pour les serveurs chez notre hébergeur, c’est notre hébergeur qui assure en partie la supervision des serveurs critiques sur lesquels des applications métiers sont en administration totale ou partielle. En revanche, pour les serveurs virtuels souscrits auprès de notre prestataire de Cloud public, nous n’avons pas d’outil de supervision. Nous envisageons à nouveau Nagios, … ou Zabbix qui semble plus évolué, … »

« J’ai entendu parler de Satelliz, … vous pouvez m’en dire plus ? »

Nous avons grossi le trait mais à peine. Bien sûr chaque besoin est spécifique et propre à chacune des entreprises mais sur le fond cela reste très fidèle à la réalité.

En fait, nous retrouvons la même problématique à laquelle nous avons du faire face il y a quelques années, quand nous étions dirigeants d’une société d’hébergement : nos outils de monitoring de l’époque ne pouvaient plus nous accompagner de manière productive dans l’évolution de nos infrastructures.

Même si les entreprises sont très respectueuses des solutions libres telles que Nagios ou Zabbix, elles en ont désormais expérimentées les limites, et sont ouvertes à présent à une alternative.

  

« La gratuité coûte cher »

C’est ainsi que nous pourrions résumer nos discussions avec nos interlocuteurs.

En effet, ces solutions, même si elles sont initialement gratuites, sont en réalité fortement coûteuses car fortement chronophages pour les équipes d’experts : l’entreprise ne peut plus se payer le luxe de demander à ses compétences rares de gérer un outil d’exploitation informatique quand dans le même temps les projets « métiers » (roadmap fonctionnelle, déploiement de nouvelles architectures, …) restent la priorité  »business » et nécessitent les meilleures compétence !

Ainsi, face à des plannings et des budgets de supervision qui dérapent, car à base de solutions libres nécessitant des experts techniques qui sont devenus rares, une solution simple de mise en route, à coûts maitrisés et facile d’utilisation représente une alternative séduisante.

Voilà un petit condensé des différences entre les approches avec une solution inhouse de type Nagios/Zabbix et la solution de supervision serveurs de SATELLIZ.

 

Nagios, Zabbix

SATELLIZ 

LES PRINCIPALES DIFFERENCES

 

A qui s’adresse la solution ?
Qui sont les utilisateurs ?

  • Ingénieurs de production
  • Experts Linux
  • Techniciens expérimentés
  • Dirigeants
  • Responsables informatiques
  • Développeurs
  • Techniciens, ingénieurs et experts
 

Différences budgétaires

Investissement initiaux

  • Coût du matériel (les serveurs de supervision)
  • Coût du déploiement (journées hommes)

Investissement initiaux

  • Aucun, frais d’installation = 0 €
 

Les coûts récurrents externes

  • Maintenance des serveurs physiques
  • Maintenance des logiciels installés
  • Eventuellement l’hébergement

Les coûts récurrents internes (cachés)

  • Coûts des experts pour l’exploitation et le maintien de la configuration de la solution
  • Coûts de formation, transfert de connaissances
  • Coûts des documentations
 

Les coûts récurrents externes

  • Prix mensuel forfaitaire / serveur

Les coûts récurrents internes (cachés)

  • Solution simple et utilisable par des non-experts, très souvent directement utilisée par les développeurs – coûts faibles

Des investissements initiaux et des coûts récurrents cachés importants

0% Capex (investissements), 100% Opex (charges d’exploitation)

Maîtrise et réduction des coûts :
voir tous les avantages 

 

La Mise en Oeuvre de la solution

  • Projet à part entière (cf. architecture ci-après)
  • Délais (et charge.homme) importants
  • Mise en route immédiate
 

Architecture technique

Hypothèses : 50 serveurs à superviser dont 10 serveurs en local dans l’entreprise, 10 serveurs hébergés chez un prestataire d’hébergement, 30 serveurs virtuels chez un prestataire « Cloud public ». Supervision de ressources informatiques critiques, impliquant une solution de supervision haute disponibilité.
  

Plate-forme centrale de supervision :

Dans le cas de Nagios :

  • Installer un serveur Nagios par site :
    • 1 serveur dans l’entreprise ;
    • 1 serveur chez le prestataire d’hébergement ;
    • 1 serveur chez le prestataire « Cloud public ».
  • Pour une vision consolidée des 3 serveurs, il faut installer 1 serveur de consolidation (type Centreon) ;
  • Configuration des 4 serveurs (serveurs, réseaux, sécurité).

Dans le cas de Zabbix :

  • Installer un serveur Zabbix (central), qui donnera la vision consolidée des proxies en plus de superviser les ressources locales sur ce site, et installer un proxy Zabbix par site
    complémentaire :
    • 1 serveur Zabbix dans l’entreprise ;
    • 1 proxy Zabbix chez le prestataire d’hébergement ;
    • 1 proxy Zabbix chez le prestataire « Cloud public ».
    • configuration des serveurs (serveurs, réseaux, sécurité)

 

Plate-forme centrale de supervision :

  • Aucun environnement à installer ;
  • Vue consolidée par une interface web (portail de supervision).

Composants sur les serveurs (sur le périmètre à superviser) :

Dans le cas de Nagios :

  • Nagios tools (Binaires, scripts) à déployer sur chaque serveur
  • Les packages doivent être « customisés » en fonction de l’OS (type OS, version, etc …)
  • Pour toute nouvelle sonde, il fait déployer des nouveaux composants sur les serveurs (binaires, scripts)

Dans le cas de Zabbix :

  • Agent Zabbix à déployer sur chaque serveur, l’agent étant configuré depuis le serveur Zabbix
  • Pour toute nouvelle sonde, il fait déployer des nouveaux composants sur les serveurs (binaires, scripts)

 

Composants sur les serveurs (sur le périmètre à superviser) :

  • Agents pré-packagés à déployer sur chaque serveur, compatibilité multi-OS
  • Installation 30s maxi. , mass installation possible
  • Pilotage des agents (de leurs sondes et leurs plugins) depuis l’interface web 

Prérequis réseau et sécurité :

Dans le cas de Nagios :

  • Ouverture de ports de communications (dans les 2 sens de communication) ce qui amène des contraintes en terme de sécurisation (afin que les serveurs de supervision ne deviennent pas des trous de sécurité)

Dans le cas de Zabbix :

  • Ouverture de ports de communication spécifiques entre les sites, contraintes en terme de sécurisation (beaucoup d’ouvertures si un seul serveur Zabbix pour plusieurs sites, peu d’ouvertures si un serveur ou un proxy par site)

Prérequis réseau et sécurité :

  • Aucun prérequis (les agents s’enregistrent, puis se connectent en HTTPS sortant vers la plate-forme centrale, via proxy le cas échéant – aucune connexion de la plate-forme centrale vers les agents)
 

Exploitation de la solution

Dans le cas de Nagios :

  • Il faut gérer les serveurs, systèmes, moteurs de supervision et de bases de données
  • toutes les évolutions matérielles ou systèmes du périmètre à superviser doivent être impactées sur la configuration de la supervision
  • Les mises à jour de la configuration se font en mode « lignes de commandes » et doivent être réalisées côté supervision comme côté  serveur à superviser (mise à jour des nagios tools, y compris en masse, mise à jour de la configuration des sondes et plugins, y compris via templates)

Dans le cas de Zabbix :

  • Il faut gérer les serveurs, systèmes, moteurs de supervision et de bases de données
  • toutes les évolutions matérielles ou systèmes du périmètre à superviser doivent être impactées sur la configuration de la supervision
  • Découverte automatique et mise à jour de la configuration via l’interface Web de Zabbix
  • Pour ajouter une nouvelle sonde spécifique, une mises à jour de la configuration doit être réalisée côté supervision comme côté  serveur à superviser
  • La solution est totalement exploitée et maintenue par Satelliz
  • La solution Satelliz découvre les évolutions matérielles et systèmes et met à jour les listes de sondes automatiquement
  • Les mises à jour de configuration se font directement depuis l’interface Web (mise à jour des agents, y compris en masse, mise à jour de la configuration des sondes et plugins, y compris via templates)
 

Fonctionnalités & Support

Fonctionnalités quasi-identiques

Points forts

  • Très grande richesse de points de mesures (sondes) à travers les plugins mis à disposition par la communauté
  • Possibilité de « customiser » sa supervision sans limites (via scripting)

Points forts

  • Compatibilité avec tous les plugins Nagios
  • Possibilité de « customiser » sa supervision sans limites (Custom Plugins)
  • Système de notification avancé et multi-canaux
  • Métrologie précise : courbes HD temps rééls ou différés, pas de lissages des courbes (les pics sont préservées et les analyses à postériori sont fines).
  • Solution graphique « au clic de souris » (pas de lignes de commandes)
  • Gestion des comptes Cloud (public/privés)
  • Ticketing intégré

Support

  • Documentations très techniques, nombreuses et gratuites
  • Pas de support officiel (produit opensource)
  • Support « de la communauté » via forums, sans engagements
  • Support « entreprise » payant proposé par l’éditeur, ou par des sociétés de service tiers

Support

  • Support 24/7 de la solution
  • Roadmap fonctionnelle proche des attentes clients
  • Solution SaaS multi-tenante toujours à jour
  • Possibilité de déléguer les astreintes de niveau 1 (résolution à distance 24h/24)